UNEP UNESCO
home / faits & chiffres / besoins primaires / nutrition / voyage des aliments / ketchup suédois

youthXchange go
RESPECTER SON CORPS FABRIQUER SON IMAGE S'OUVRIR AU MONDE HABITER LA PLANETE TRANSMETRE LE SAVOIR FAIRE LA FETE CONSTRUIRE SA SOCIETE RESPECTER LES PRIX CREER POUR DEMAIN
retour au menu

DONNEES GENERALES
ENVIRONNEMENT
BESOINS PRIMAIRES
nutrition
 > malnutrition/famine
 > voyage des aliments
 > viande dans le monde

santé
 > accès aux médicaments
 > jeunes & drogues
 > pesticides
 > globésité

logement
 > bidonvilles
 > sans-abri

éducation
 > analphabétisme

travail
 > jeunes et emploi
 > derrière le textile
 > enfants au travail

AUTRES BESOINS

English site French site Korea site
faits & chiffres
NUTRITION
kilomètres alimentaires | coûts environnementaux | énergie | ketchup suédois | traçabilité | passeport bovin


ETUDE DE CAS / KETCHUP SUEDOIS


source :
www.321energy.com/editorials/
church/church040205.html


imprimer cette page envoyer cette page à un ami nous envoyer des commentaires
ketchup suédois
Le cas délirant du tomato ketchup suédois est un exemple criant de l'inefficacité énergétique du système alimentaire...
  • les chercheurs de l'Institut Suédois pour la Recherche sur l'alimentation et la biotechnologie ont analysé la production de ketchup à la tomate. Si l’on suit la chaîne de fabrication, depuis la culture des tomates jusqu'à leur transformation en sauce (en Italie), le traitement et le conditionnement de la sauce et les autres ingrédients en Suède, la distribution et l'entreposage, ceci correspond à 52 étapes de transport et de traitement ;

  • les sacs aseptisés pour les emballages ont été produits aux Pays-Bas et transportés en Italie pour être remplis, calés dans des tonneaux métalliques, puis transférés en Suède. Les bouteilles rouges sont produites soit au Royaume-Uni soit en Suède avec des matériaux provenant du Japon, d'Italie, de Belgique, des Etats-Unis et du Danemark. Le polypropylène (PP) du bouchon est fabriqué au Danemark, puis acheminé en Suède. Un film rétractable et du carton ondulé ont été utilisés pour la distribution finale. Seules les étiquettes, la colle et l'encre ont été écartées de l’étude ;

  • cet exemple montre bien combien le système alimentaire est désormais tributaire du fret national et international. Il y a cependant beaucoup d'autres étapes dans la fabrication de ce produit courant. Au transport s’ajoutent: la fabrication et le transport de fertilisants à base d’azote, de phosphore et de potassium, des pesticides, et aussi le matériel d’équipement et les machines-outils agricoles. Il y a de fortes chances pour que des ingrédients tels que le sucre, le vinaigre, les épices et le sel soient eux aussi importés. Toutes les phases décrites ci-dessus dépendent du pétrole ou de ses dérivés. Enfin, le produit final est acheté par un consommateur qui fait souvent ses courses en voiture.

retour en haut de page
[ page d'accueil | contacter UNEP/UNESCO | partenaires | équipe YXC ]