UNEP UNESCO
home / carrières / pleins feux sur / consultant / chernushenko

youthXchange go
RESPECTER SON CORPS FABRIQUER SON IMAGE S'OUVRIR AU MONDE HABITER LA PLANETE TRANSMETRE LE SAVOIR FAIRE LA FETE CONSTRUIRE SA SOCIETE RESPECTER LES PRIX CREER POUR DEMAIN
retour au menu

bons plans
 > arts & communication
 > éducation
 > environnement
 > finance & business
 > humanitaire
 > services sociaux

focus sur
 > sport
 > environnement
 > droits de l'homme
 > accès à l'info
 > services sociaux
 > services culturels

pleins feux sur
 > activiste
 > journaliste
 > artiste
 > consultant
 > manager
 > professeur


English site French site Korea site
carrières
PLEINS FEUX SUR

REAL FAIR PLAY: THE GREEN & GOLD COMPANY

source : www.carleton.ca/ctown/
archiv/nov1299/focus3.htm


site Internet : www.greengold.on.ca


chernushenko
imprimer cette page envoyer cette page à un ami


nom : David Chernushenko
entreprise : Green & Gold
pays : Canada
secteur d'activité : sport durable


YXC présente ici l’interview fiction d’un ami avec qui nous avons eu le plaisir de collaborer sur d’autres projets avec le PNUE. Il est l’un des experts les plus brillants et les plus sympathiques du sport durable. M. David Chernushenko est membre de la Commission Sport et Environnement au sein du Comité Olympique International ; il est aussi président de la société Green & Gold.

Pourriez-vous donner à nos lecteurs un aperçu de votre entreprise ?
Je suis le président de Green & Gold. Cette entreprise développe des stratégies ‘vertes’ pour des organisations sportives qui cherchent à réduire les déchets et à préserver les ressources naturelles. Notre formule d’action est :
Inefficacité = Déchet = Coûts / Eco-Efficience = Zéro déchet = Economies.

Comment avez-vous débuté et pourquoi ?
J’ai compris que le développement durable était nécessaire dans le sport, après avoir entendu les athlètes canadiens se plaindre des pratiques écologiques lors des Jeux Olympiques de Barcelone de 1992 : des rejets d’égouts flottaient autour des windsurfers, des conteneurs de recyclage n’étaient pas disponibles lors des événements sportifs et la qualité médiocre de l’air a eu des effets défavorables sur le marathon. Qui plus est, la détérioration de l’environnement a un impact négatif non seulement sur les Jeux Olympiques, mais aussi sur toute pratique des sports de plein air. Avant de créer Green & Gold en avril 1998, j’étais déjà impliqué depuis des années dans le sport durable, en tant que directeur des Sports Durables pour un cabinet de consultants implanté à Ottawa, le Delphi Group, et j’avais aussi travaillé pour le Programme des Nations Unies pour l’environnement.

Qu’est qui attire les gens vers votre organisation ?
Beaucoup de décideurs dans le monde du sport souhaitent mettre en place de meilleures pratiques de gestion sociale et environnementale, mais ils ne savent pas par où commencer, ni comment s’y prendre : nous leur donnons les meilleurs conseils pour les aider à mettre en œuvre une approche du développement durable.
De plus, les chefs d’entreprise commencent à se rendre compte que ‘le durable’ peut constituer un atout compétitif. La réduction des primes d’assurance pour des projets environnementaux à moindre risque et la possibilité d’éviter des analyses environnementales onéreuses ne sont que deux exemples parmi les avantages financiers pour l’’éco-business’.

Qu’avez-vous fait pour gagner et garder leur confiance ?
En tant qu’entreprise qui fait la promotion du développement durable, nous avons décidé d’appliquer à nous-mêmes ce que nous prêchons. Nos initiatives, y compris l’installation d’un système photovoltaïque pour approvisionner nos bureaux en énergie renouvelable, ont pour but :

  • de montrer aux curieux et aux sceptiques que la technologie durable existe, qu’on peut lui faire confiance, et qu’elle a de multiples applications utiles.

  • d’influencer les décideurs politiques en leur montrant que des entreprises sont prêtes à embrasser l’énergie solaire à partir du moment où les subventions publiques sont affectées aux sources d’énergie renouvelables, plutôt qu’aux énergies fossiles.

Comment ‘mesurez’-vous la réussite de votre organisation ?
De nombreuses organisations, que ce soit dans le sport ou dans d’autres domaines, ont déjà démontré que le chemin vers le développement durable peut être à la fois stimulant et rentable, sans être particulièrement compliqué ; on peut changer les choses, et le changement est une affaire d’occasions à saisir.

Quels étaient les principaux obstacles que vous avez rencontrés et comment les avez-vous surmontés ?
Quand on cherche à ‘verdir’ le sport, sur quelque plan que ce soit, l’un des plus grands défis à relever est de contrer l’idée qu’une conduite plus ‘éco-responsable’ coûte forcément plus cher. C’est parfois vrai si on raisonne sur le court terme. Mais, en fait, il y a beaucoup de démarches qui permettent à la fois d’éviter des coûts inutiles et de se débarrasser des habitudes, des achats et des pratiques à la fois coûteux et écologiquement nuisibles. Par exemple, réduire ou éliminer l’usage de pesticides et d’herbicides sur les pelouses de sport ou sur les terrains de golf permettrait d’économiser de l’argent, de réduire les risques sanitaires et de diminuer les frais d’entretien. A long terme, presque tous les comportements sportifs respectueux de l’environnement seront plus viables financièrement et plus bénéfiques du point de vue écologique et social.

Et votre mot de la fin ?
Il ne suffit pas de dire : le chemin qu’emprunte le sport aujourd’hui nous paraît plus ou moins inévitable. Cela signifierait que nous sommes prêts à accepter que le sport soit piloté par la victoire et le profit, et que les athlètes, la communauté dans son ensemble et l’environnement en paient le prix. S’il y a des aspects de l’industrie du sport qui nous déplaisent, il nous appartient d’y travailler pour que ça change.

contacts

Green & Gold Inc.
ph.: 613 730-0870
fax: 613 730-0247
david@greengold.on.ca
 
retour en haut de page
[ page d'accueil | contacter UNEP/UNESCO | partenaires | équipe YXC ]