UNEP UNESCO
home / fabriquer son image / moins & mieux / vêtements technologiques / moins de trucs, plus de valeur

youthXchange go
RESPECTER SON CORPS FABRIQUER SON IMAGE S'OUVRIR AU MONDE HABITER LA PLANETE TRANSMETRE LE SAVOIR FAIRE LA FETE CONSTRUIRE SA SOCIETE RESPECTER LES PRIX CREER POUR DEMAIN
retour au menu

toujours à la mode
 > baskets durables
 > ethical fashion show

mode & éthique
 > droit des travailleurs
 > baskets rebelles

moins & mieux
 > réutiliser & recycler
 > vêtements technologiques
 > made in favela


English site French site Korea site
fabriquer son image
MOINS & MIEUX

L’EXPOSITION
NEW NOMADS



source :
www.phxart.org/
pastexhibitions/
new_nomads.asp


moins de trucs, plus de valeur
imprimer cette page envoyer cette page à un ami


le contexte : toujours plus performants, toujours plus petits, les outils et les appareils technologiques avancent à grands pas. Pourtant, l’idéal n’est pas tant de disposer d'appareils encore plus conviviaux, que de ne plus avoir à s’en occuper. A l’avenir, donc, la meilleure solution serait d’incorporer les fonctionnalités aux objets qui ne nous encombrent pas, et font partie de notre quotidien. Intégrer la technologie aux vêtements est un pas dans cette direction, grâce aux potentiels qu’offrent les nouvelles fibres conductrices, les capteurs montés en broderie, les textiles ‘câblés’ et les afficheurs flexibles.

l’exposition : imaginez un tout nouveau concept - l’électronique portable - qui associe vêtements et technologie. Imaginez des capteurs de température, des filtres d’air, un système GPS et bien d’autres fonctionnalités avancées intégrées à vos vêtements et qui se déplacent avec vous… ! En 2002, l’exposition ‘New Nomads’ nous a donné un aperçu visionnaire de ce qui pourrait se réaliser d’ici une ou deux décennies. Organisée dans le Phoenix Art Museum par la Fashion Design Gallery, l’exposition présentait cinq prototypes prêtés par la société néerlandaise, Royal Philips Electronics. A la différence d’autres systèmes électroniques portables, ceux conçus par Philips sont dépourvus de circuiterie. Mis au point tout récemment, ces vêtements sont confectionnés à partir de fibres elles-mêmes conductrices d’électricité – et le vêtement est donc totalement intégré à son environnement électronique.

les vêtements des nouveaux nomades… les prototypes ont été conçus - après consultation avec toute une équipe de psychologues, stylistes, chercheurs en textile et créateurs de produits de consommation – pour cibler les besoins et les populations différents, dont :
  • Techno Surfer: spécialement conçue pour les sports extrêmes à haut risque, cette tenue intègre des fonctionnalités électroniques qui rendent le surf plus sûr et tout aussi agréable. Equipée d’un passe électronique, une liaison radio, un dispositif GPS, des afficheurs d’avertissement, des capteurs de température et des éléments chauffants, cette tenue permet au surfeur expert de gérer toutes les conditions environnantes. Un thermomètre intégré permet de contrôler la température du corps, alors qu’un capteur d’orientation permet aux secouristes de localiser un surfeur victime d’une chute. Et encore… un capteur de distance au dos de la veste le prévient dès qu’un autre skieur approche de trop près, tout en activant un avertisseur lumineux pour signaler qu’il lui faut prendre ses distances. D’autres capteurs suivent le rythme des mouvements du surfeur, et le retour en boucle de ces informations permet de mixer une piste musicale en fonction des gestes effectués.

  • Les prototypes offrent d’autres fonctionnalités qui visent surtout le plaisir et la mobilité, notamment le Son Surround - une veste équipée d’écouteurs intégrés au capuchon, des poches spéciales incorporant un lecteur MP3 et un compartiment pour télécharger des fichiers musicaux supplémentaires, des boutons de contrôle sur les manches et un grand analyseur de spectre sur le dos qui s’allume au rythme de la musique.
les défis : ce mariage entre vêtements et électronique représente un pari difficile, car ce qui est en jeu n’est pas seulement l’association de différentes technologies, mais aussi la fusion de deux cultures totalement étrangères. D’un côté, l’industrie électronique doit comprendre des questions relatives à la mode et aux textiles et, de l’autre côté, les stylistes sont obligés de réfléchir au-delà du style pour adapter leur créativité à des exigences fonctionnelles. Pour pousser cette complexité plus loin, l’arrivée des nouvelles fibres conductrices entraînera des changements non seulement dans l’industrie de la mode mais aussi dans tous les secteurs qui utilisent les textiles – le transport, le mobilier et l’ameublement. Si le potentiel est énorme, l’exploration des applications à l’univers de la mode n’est qu’un premier pas…

Espérons que cette démarche novatrice, qui associe mode et technologie, encouragera les consommateurs et les stylistes à s’orienter davantage vers le vêtement fonctionnel plutôt que vers l’habillement jetable.

  thèmes reliés

fabriquer son image > ethical fashion show

retour en haut de page
[ page d'accueil | contacter UNEP/UNESCO | partenaires | équipe YXC ]