UNEP UNESCO
home / fabriquer son image / mode & éthique / baskets rebelles / baskets rebelles

youthXchange go
RESPECTER SON CORPS FABRIQUER SON IMAGE S'OUVRIR AU MONDE HABITER LA PLANETE TRANSMETRE LE SAVOIR FAIRE LA FETE CONSTRUIRE SA SOCIETE RESPECTER LES PRIX CREER POUR DEMAIN
retour au menu

toujours à la mode
 > baskets durables
 > ethical fashion show

mode & éthique
 > droit des travailleurs
 > baskets rebelles

moins & mieux
 > réutiliser & recycler
 > vêtements technologiques
 > made in favela


English site French site Korea site
fabriquer son image
MODE & ÉTHIQUE

LES BASKETS REBELLES


source :
www.yesmagazine.com/
6RxforEarth/indicators.htm

baskets rebelles
imprimer cette page envoyer cette page à un ami


en préambule : quand un ado se rend compte que le prix de revient pour la paire de chaussures qu’il a payée 80 à 150 € ne coûte à Nike que 4 € et que leurs travailleurs ne touchent que 1,60 € par jour, comment réagit-il ?

la révolte : depuis quelques années, les ados aux Etats-Unis manifestent de façon spontanée et de plus en plus fréquemment contre les conditions de travail dans les 'ateliers de misère' (sweatshops) en Asie qui travaillent pour le compte de Nike. On peut citer, par exemple, la pièce de théâtre montée à Broadway par des élèves de seconde de New Jersey, qui avait pour thème les conditions de travail dans les usines sous-traitantes de Nike.

A New York, de jeunes militants se sont rendus dans le magasin Niketown et plutôt que d’acheter des baskets neufs, ils y ont ramené des sacs poubelles remplis de vieilles paires.

Rendez vos baskets : ce mouvement de protestation a été organisé dans le Bronx (New York) par Edenwald Gunhill Neighborhood Center, pour attirer l’attention sur les pratiques sociales inéquitables de Nike. Deux cents personnes, dont cent dix ados, se sont mobilisées pour soutenir cette action. Plus de cent lettres de protestation, rédigées par les jeunes du Centre, ont été adressées au PDG de Nike, Philip Knight, et au porte-parole, Michael Jordan. Dans la lettre, les jeunes présentaient l’addition de toutes leurs dépenses pour les produits Nike, et ils signalaient que Nike leur devait beaucoup d’argent.

Au bout de quatre mois d’attente, ils n’ont eu droit qu’à une lettre type de la part de Nike. Bien que le responsable des relations publiques de Nike se soit déplacé en personne jusqu’à New York pour les convaincre que Nike était de leur côté, les jeunes ont décidé de passer à l’action. L’événement a été relayé aussi bien par les chaînes de télévision locales et nationales que par le New York Times.

les résultats : au cours des 18 mois qui ont suivi, face à la montée des critiques, Nike :
bullet a introduit de nouveaux règlements relatifs à la qualité de l’air dans les usines et à l’usage des produits chimiques à base de pétrole ;
bullet a augmenté de 25% les salaires des travailleurs indonésiens ;
bullet a mis en place des formations dans les usines indonésiennes ;
bullet a ouvert une usine au Vietnam à des observateurs indépendants.

Depuis, Nike a révélé la liste de ses fabricants, plus de 700 usines, et a joué la transparence en reconnaissant les erreurs commises dans certaines d'entre elles.

  thèmes reliés

grand magasin > t-shirts militants | made in dignité

carrières > droit des enfants

fabriquer son image > entreprises sous surveillance

retour en haut de page
[ page d'accueil | contacter UNEP/UNESCO | partenaires | équipe YXC ]